Les soins voulus banner ad
Le Courant
Abonnement Archives English Suivez:
Photo of an elderly womanQuestions de santé
Vivre au présent
Comment les visites peuvent remonter
le moral des personnes qui souffrent
de perte de mémoire
Partagez
Share this on Twitter Share this on Facebook Share this via Email

Par Terri Bowser
Mars/Avril 2019

C'est difficile de vivre avec la démence, aussi bien pour les personnes atteintes que pour leurs proches.

Des émotions particulièrement intenses peuvent surgir des familles ou des proches rendent visite à une personne atteinte de démence qui est hospitalisée dans un établissement de santé. Pour certains, ces visites sont insupportables.

Cette personne qui était à une époque un père, une mère, une épouse ou un époux vit aujourd'hui avec les atteintes cérébrales qui accompagnent la démence ou la maladie d'Alzheimer. Elle ne reconnaît plus les membres de sa famille ni ses amis, et elle ne se souvient plus de leur nom.

Parfois, les gens ne savent pas comment réagir dans ces circonstances difficiles. Certains croient qu'il vaudrait peut-être mieux ne pas leur rendre visite. À quoi bon visiter une personne qui n'arrive pas à se souvenir de vous ni de vos sujets de conversation?

J'ai une connaissance personnelle et professionnelle de la démence et je peux vous dire que ce serait une erreur.

Les personnes atteintes de démence n'ont peut-être plus de souvenirs, mais elles éprouvent toujours des sentiments et des émotions. Elles veulent encore se sentir appréciées et importantes. Elles ne vivent que dans le présent. En leur rendant visite, vous contribuez à améliorer leur qualité de vie, et le sentiment de bien-être ressenti persiste même après votre visite.

Et l'échange est réciproque puisque la visite vous permet de renouveler vos liens avec elle.

Cela dit, vous n'êtes peut-être pas certain de ce qu'il faut faire lorsque vous rendez visite à une personne atteinte de démence. Cela pourrait vous perturber qu'elle ne se souvienne pas de vous ni de la relation qui vous lie.

La meilleure chose à faire est de préciser vos attentes et de planifier la visite. Les personnes atteintes de démence ont souvent de la difficulté à organiser une activité, donc soyez prêt à prendre l'initiative.

Voici quelques suggestions d'activités :

  • Apporter un album de photos et le feuilleter avec la personne à qui l'on rend visite de manière à alimenter la conversation.
  • Faire jouer de la musique, chanter en duo, ou écouter tout simplement.
  • Servir un thé ou un café, accompagné d'un muffin ou d'un biscuit.
  • Lire le journal avec la personne à qui l'on rend visite et discuter des articles.
  • Faire des travaux d'artisanat ou pratiquer son passe-temps favori.
  • Amener votre animal de compagnie et partager son amour inconditionnel.
  • Si le temps s'y prête, sortir faire une promenade.
  • Aider la personne à qui l'on rend visite à écrire une carte ou une lettre à des amis et à la famille pour l'aider à entretenir des liens personnels importants.

Photo of an elderly woman doing a puzzle with a younger woman

Voici des choses à faire et à ne pas faire lorsque l'on rend visite à une personne atteinte de démence :

  • Rappelez-lui gentiment qui vous êtes et le lien qui vous unit. Essayez de maintenir un contact visuel et réagissez aux messages émotifs qu'elle vous communique. Faites preuve de gentillesse et d'amabilité. Demandez-lui de quoi elle voudrait parler. Ne la bousculez pas. Donnez-lui le temps de réfléchir.
  • Les contacts physiques appropriés sont importants. Tenez-lui la main, serrez-la dans vos bras en arrivant. Même si elle ne comprend pas ce que vous dites, le ton de votre voix sera entendu, puisqu'on ne perd jamais sa capacité d'interpréter les indices non verbaux.
  • Ne la pressez pas de questions. Si vous lui demandez ce qu'elle a mangé pour déjeuner et qu'elle ne s'en souvient pas, cela pourrait la perturber. Il ne faut pas non plus la reprendre . Oui, il se peut que son époux soit décédé il y a 10 ans, mais en le lui rappelant, vous lui faites revivre la douleur de la perte.
  • N'employez pas un langage enfantin. Même lorsque la maladie est avancée, les personnes atteintes savent que vous leur parlez comme à un enfant, même si elles ne comprennent pas les mots que vous employez.
  • Si elle est troublée lorsque le temps est venu pour vous de partir, demandez à un membre du personnel de rester avec elle ou de la distraire au moment de votre départ.
  • N'oubliez pas que la qualité du temps passé avec elle est plus importante que la durée. Une visite agréable de 20 minutes seulement une fois par semaine peut faire une grande différence.

Il se peut qu'elle ne se souvienne pas de vos visites, mais en allant la voir, vous lui faites savoir qu'elle est appréciée et importante. Vous apportez aussi du soutien et du réconfort à d'autres membres de la famille qui sauront que vous vous souciez assez d'elle pour prendre le temps d'aller la voir.

Vivre avec une personne atteinte de démence et en prendre soin peut donner l'impression que les choses les plus importantes dans la vie s'envolent. Faire don de son temps peut avoir un impact énorme, donc ne manquez pas de prévoir une visite auprès d'un être cher bientôt.

Terri Bowser est éducatrice régionale en réadaptation, vieillissement en santé et soins aux personnes âgées auprès de l'Office régional de la santé de Winnipeg. Cette chronique a été initialement publiée le 22 mars 2019 (en anglais) dans le journal Winnipeg Free Press.