Guerir notre systeme des ante banner ad
Le Courant
Abonnement Archives English Suivez:
Photo of a baby girlNouvelles de la région
Une explosion démographique
Plus de personnel infirmier dans les
services d'obstétrique de Winnipeg
Partagez
Share this on Twitter Share this on Facebook Share this via Email

Le Courant
Janv./Fév. 2019

Les deux services d'obstétrique de Winnipeg reçoivent la somme additionnelle de 2,3 millions par année pour embaucher plus de personnel afin de faire face à l'augmentation du nombre de naissances.

Dans ces deux services, un à l'Hôpital Saint-Boniface et l'autre au Centre des sciences de la santé de Winnipeg, il y a eu 11 710 accouchements durant l'année financière 2017-2018, ce qui représente une augmentation de 8,6 % par rapport aux 10 783 naissances en 2010-2011. D'ici l'an prochain (2019-2020), si les volumes poursuivent leur augmentation au même rythme, les naissances passeront à plus de 12 000, ce qui représenterait une hausse d'environ 13 % en 10 ans.

« Il faut plus de personnel infirmier pour s'occuper du nombre grandissant de naissances dans les services obstétriques du Centre des sciences de la santé et de l'Hôpital Saint-Boniface, affirme le ministre de la Santé, des Aînés et de la Vie active, Cameron Friesen. L'ajout de ces nouveaux postes permettra de s'assurer que ces deux services ont assez de personnel en tout temps, maintenant et dans l'avenir, pour que les nouveau-nés et les mères continuent de recevoir les excellents soins dont ils ont besoin. »

« Ces services accueillent non seulement des mères de Winnipeg, mais aussi des femmes des régions rurales et du nord du Manitoba, et aussi du Nunavut et du nord-ouest de l'Ontario. Il est donc important de répondre à la demande, car la population régionale est en croissance, a affirmé Krista Williams, chef des opérations sanitaires à l'Office régional de la santé de Winnipeg, au moment de faire l'annonce, le 28 janvier. Les fonds annoncés aujourd'hui permettront non seulement d'augmenter le personnel dans les services, sept jours sur sept et 24 heures sur 24, mais nous permettront aussi d'offrir des soins selon des méthodes plus novatrices, comme par la formation d'une équipe pour les césariennes non urgentes, à l'Hôpital Saint-Boniface. »

Photo of a doctor and a pregnant woman

Les nouveaux fonds permettront aux services d'obstétrique de l'Hôpital Saint-Boniface d'ajouter deux infirmières tous les jours, 24 heures sur 24, faisant ainsi passer le personnel de 12 à 14 personnes, en plus de l'infirmière en chef. Au CSS, les nouveaux fonds vont permettre d'ajouter une infirmière en tout temps, faisant passer l'équipe présente tous les jours, 24 heures sur 24, de 14 à 15 personnes, en plus de l'infirmière en chef. Cela représente un ajout de 8,4 postes d'infirmières équivalents temps plein à l'Hôpital Saint-Boniface et de 4,2 postes au CSS.

Les fonds serviront aussi à mettre sur pied une équipe pour les césariennes non urgentes à l'Hôpital Saint-Boniface qui sera en poste deux jours par semaine, ce qui représente l'ajout de 1,6 poste équivalent temps plein. On trouve déjà une telle équipe au CSS.

Selon nos prévisions, ces mesures vont réduire le temps d'attente pour le déclenchement du travail planifié et les césariennes non urgentes; vont accroître notre capacité à déplacer plus rapidement les patientes dans les chambres de travail et d'accouchement lorsqu'elles sont prêtes à accoucher; et vont réduire les transferts entre les deux hôpitaux.

« En obstétrique, le volume des patientes peut être très imprévisible. Lorsqu'une femme entre en travail, elle se présente au service, peu importe l'heure ou le nombre de femmes déjà sur place, et nous devons être préparés à ces situations, dit Mary-Jane Seager, obstétricienne et directrice médicale pour le Programme de la santé des femmes de la Région. Les fonds devraient nous aider à faire une meilleure planification et à répondre à ces demandes de manière plus prévisible. »

Le financement supplémentaire est entré en vigueur immédiatement. Le personnel à temps partiel devrait commencer bientôt à travailler plus d'heures et de nouveaux postes seront annoncés sous peu.