Guerir notre systeme des ante banner ad
Le Courant
Abonnement English Suivez:
Photo of a tick on a leafQuestions de santé
Tiques et
moustiques

Les vecteurs de l'été constituent
une menace sérieuse pour la santé
Partagez
Share this on Twitter Share this on Facebook Share this via Email

Par Dre Bunmi Fatoye
Été 2018

Maintenant que le temps chaud est arrivé, la population manitobaine se retrouvera bientôt aux prises avec les parasites habituels de l'été, y compris une multitude d'insectes et d'arachnides.

Et bien que la plupart de ces créatures tendent à être une nuisance plus qu'autre chose, il y a deux exceptions à la règle : la tique à pattes noires et le moustique Culex tarsalis.

C'est parce que, contrairement à la plupart des autres minuscules vecteurs dans notre province, ces deux vecteurs sont responsables de la propagation d'un certain nombre de maladies potentiellement débilitantes.

La tique à pattes noires, par exemple, est responsable de la propagation de la maladie de Lyme, de l'anaplasmose et de la babésiose, tandis que le moustique Culex tarsalis est porteur du virus du Nil occidental.

La surveillance des tiques à pattes noires au Manitoba a commencé dès 1996. Au fil des ans, la population de tiques à pattes noires a augmenté dans tout le sud du Manitoba, et c'est la principale raison pour laquelle le nombre de cas confirmés et probables de maladie de Lyme est passé de 11 en 2009 à 56 l'an dernier. De plus, 29 cas confirmés et probables d'anaplasmose et de babésiose ont été signalés depuis 2015, la première année où la province a commencé à suivre ces maladies.

Ces trois maladies transmises par les tiques attaquent le système nerveux. Les personnes infectées peuvent présenter toute une gamme de symptômes, y compris des maux de tête, de la fièvre, des douleurs articulaires et des symptômes de fatigue qui ressemblent à ceux de la grippe. De plus, une personne mordue par une tique porteuse de la maladie de Lyme remarquera souvent une zone de rougeur en expansion sur la peau près du site de la piqûre. Toutes les personnes infectées ne présenteront pas tous les symptômes.

La bonne nouvelle, c'est que ces maladies peuvent être traitées avec des antibiotiques. Mais la détection précoce est la clé. Si elles ne sont pas traitées, ces maladies peuvent entraîner des maladies graves et, en de rares occasions, la mort.

Photo of a young person's arm being sprayed with insect repellent

Bien sûr, seul un faible pourcentage de tiques à pattes noires est porteur de maladies. Et même ceux qui le font doivent être attachés à vous pendant 36 heures ou plus avant qu'ils ne puissent transmettre la maladie. C'est pourquoi il est important d'être vigilant. Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour vous protéger, vous et votre famille, contre une piqûre de tique à pattes noires :

  • Apprenez à reconnaître la tique à pattes noires et apprenez à vos enfants à faire de même. L'un des défis que les gens ont à relever pour se protéger contre les tiques à pattes noires est qu'elles sont plus petites que les autres tiques, ce qui les rend difficiles à repérer. Le site Web du gouvernement provincial décrit une tique à pattes noires femelle adulte non nourrie mesurant moins de cinq millimètres de longueur et de couleur rouge vif et brun foncé. Les mâles adultes sont plus petits que les femelles et sont brun foncé. Par comparaison, la tique commune du chien, qui ne transmet pas la maladie, a des marques blanches sur le dos.
  • Apprenez à enlever une tique en toute sécurité. Pour plus d'informations, lisez l'article Comment enlever une tique
  • Utilisez un répulsif à tiques et assurez-vous de vous examiner après avoir passé du temps à l'extérieur.
  • Dans la mesure du possible, marchez au centre des sentiers de randonnée ou des sentiers pédestres. Cela aidera à réduire le risque d'entrer en contact avec des tiques qui fréquentent les zones boisées et l'herbe haute.

En plus de se protéger contre les piqûres de tiques, la population manitobaine doit aussi être consciente du risque pour la santé que pose le moustique Culex tarsalis.

Bien qu'il existe de nombreux types de moustiques au Manitoba, seul le Culex tarsalis est connu pour propager le virus du Nil occidental, une infection qui attaque également le système nerveux. Bien que certaines personnes infectées par le virus du Nil occidental ne tombent pas malades, d'autres peuvent présenter des symptômes allant de légers (maux de tête, fièvre, fatigue et douleurs corporelles) à graves (enflure du cerveau, coma). Dans de rares cas, le virus peut causer la mort. Le seul traitement pour le virus du Nil occidental est les soins de soutien.

Pour vous protéger des moustiques Culex tarsalis :

  • Utilisez un insectifuge et portez des vêtements amples et de couleur claire, des pantalons longs et des chemises à manches longues quand vous êtes à l'extérieur.
  • Limitez le temps que vous passez à l'extérieur entre le crépuscule et l'aube.
  • Assurez-vous que les portes et les moustiquaires de vos fenêtres de votre résidence sont bien ajustées, sans le moindre trou.
  • Réduisez le nombre d'habitats à moustiques autour de votre maison en nettoyant et en vidant régulièrement tous les contenants qui peuvent contenir de l'eau comme les bains d'oiseaux, les pataugeoires, les jouets d'enfants, les gouttières, les bâches et les bacs à plantes.

Pour de plus amples renseignements sur les maladies à transmission vectorielle, visitez le site Web de Santé Manitoba à l'adresse gov.mb.ca/health/publichealth/cdc/tickborne/index.fr.html

La Dre Bunmi Fatoye est médecin hygiéniste auprès de l'Office régional de la santé de Winnipeg. Cet article a été initialement publié dans le Winnipeg Free Press le vendredi 18 mai 2018.