Guerir notre systeme des ante banner ad
Le Courant
Abonnement English Suivez:
Photo rendition of a man's kidney's showing through his skinConseils d'une infirmière
Les calculs
rénaux

Ce que vous devez savoir
Partagez
Share this on Twitter Share this on Facebook Share this via Email

Le Courant
Mai/Juin 2018

Que sont les calculs rénaux?

Les calculs rénaux sont des cristaux durs qui se forment dans les reins à partir de substances qui circulent dans l'urine. Les calculs peuvent se former dans toutes les parties de l'appareil urinaire, y compris les reins, les uretères, la vessie et l'urètre. Il peut y avoir un seul calcul ou plusieurs et ils peuvent être de petite ou de grande taille. Les reins se trouvent dans l'abdomen, de chaque côté de la colonne vertébrale, au-dessus de la taille. Ils filtrent le sang et éliminent les déchets et l'excès de sel et d'eau par l'urine. Les uretères sont les conduits qui transportent l'urine, des reins à la vessie. La vessie contient l'urine qui doit être évacuée et l'urètre est le canal par lequel l'urine est évacuée de la vessie. Ce sont les personnes d'âge mûr qui ont le plus souvent des calculs rénaux, et ce problème touche un peu plus souvent les hommes que les femmes. Les calculs ont tendance à être récurrents.

Comment se forment les calculs rénaux?

Il existe plusieurs types de calculs rénaux, mais la majorité est à base de calcium. Les calculs se forment lorsque l'urine contient trop de calcium parce que les reins ne fonctionnent pas adéquatement ou que l'estomac et les intestins ont absorbé trop de calcium. Certains calculs calciques sont causés par un excès d'une substance chimique appelée oxalate qui est présente dans beaucoup d'aliments, comme les épinards, la rhubarbe, les légumes-feuilles, le café, le chocolat et les tomates. L'oxalate se fixe facilement au calcium pour former un calcul. Les risques d'avoir des calculs calciques augmentent si vous avez certains problèmes médicaux, comme l'hyperactivité de la glande parathyroïde (une glande située dans le cou qui régule les niveaux de calcium dans l'organisme) ou une maladie intestinale inflammatoire.

Un deuxième type de calcul rénal se forme en raison d'une concentration trop élevée d'acide urique dans l'urine. Les calculs d'acide urique peuvent survenir si vous souffrez de la goutte, une forme d'arthrite causée par des taux élevés d'acide urique dans le sang ou en cas de déshydratation, par exemple, durant un exercice intense par temps chaud, ou durant une maladie.

Les calculs de struvite, aussi appelés calculs infectieux, peuvent se former dans l'urine infectée par des bactéries. Les calculs de cystine sont rares et surviennent dans l'enfance, chez des jeunes atteints d'une maladie génétique appelée cystinurie.

Quels sont les symptômes?

Souvent, les calculs rénaux ne provoquent aucun symptôme et sont découverts durant des examens pour d'autres problèmes de santé. Parfois, les premiers symptômes se manifestent lorsque des calculs qui ressemblent à de petites pierres passent dans l'urine. Il peut s'agir des symptômes suivants :

  • Crampes très douloureuses dans le dos ou le ventre.
  • Nausée et vomissements.
  • Urine de couleur rosée, rouge ou brunâtre.

Parfois, la présence de calculs rénaux peut bloquer les voies urinaires et provoquer une infection. Les symptômes peuvent inclure de la fièvre, des frissons, des sueurs, et de la douleur à la miction.

Comment pose-t-on un diagnostic?

Les calculs rénaux sont habituellement diagnostiqués en se basant sur les symptômes ressentis, des analyses en laboratoire et des examens. Parfois, l'évolution de la douleur dans le temps peut faciliter le diagnostic. La douleur peut passer du haut de l'abdomen pour descendre dans le bas du ventre en quelques heures. Au fur et à mesure que les calculs descendent, la douleur peut être ressentie dans les organes génitaux. L'un ou l'autre des examens suivants peuvent être effectués :

  • radiographie
  • échographie
  • tomodensitogramme
  • urographie intraveineuse (examen radiographique fait après l'injection d'un colorant spécial).

Quels sont les traitements?

Le traitement dépend de la taille et de l'emplacement du ou des calculs. Il faut déterminer si un ou plusieurs calculs entravent le débit urinaire à l'extérieur des reins et s'il y a des signes d'infection.

Le traitement peut se faire chez soi en buvant beaucoup de liquide et en prenant des analgésiques. Les petits calculs rénaux s'éliminent habituellement d'eux-mêmes. Un professionnel de la santé peut vous demander de filtrer votre urine jusqu'à ce que le calcul soit éliminé. Une fois le calcul récupéré, il pourra être analysé en laboratoire pour en déterminer la nature.

On peut parfois prescrire un médicament qui facilitera le passage des calculs ou qui préviendra la formation de nouveaux calculs. La chirurgie n'est nécessaire que pour retirer un calcul de grande taille.

Les calculs peuvent être fragmentés par une intervention non invasive appelée lithotripsie qui est faite à l'aide d'ondes de choc, d'ultrasons ou d'un laser. Les petits fragments peuvent alors être éliminés dans l'urine. Les calculs dans la vessie qui doivent être retirés chirurgicalement peuvent être fragmentés par lithotripsie, puis retirés sous anesthésie, à l'aide d'un cystoscope. Si le calcul se trouve dans un uretère ou un rein, il peut être enlevé à l'aide d'un instrument muni d'un tube mince et habituellement souple, et d'une source lumineuse, appelé urétéroscope. L'instrument est introduit par voie urétrale jusqu'aux voies urinaires.

Quelle est la durée des effets ressentis?

Habituellement, la douleur est intermittente pendant plusieurs heures, et peut être présente jusqu'à une journée ou deux. Toutefois, un calcul peut prendre plusieurs jours ou même des semaines avant d'être éliminé. Parfois, des radiographies seront prises chaque semaine pour suivre la progression d'un calcul qui se déplace dans les voies urinaires. Si un calcul n'a pas été éliminé au bout d'un mois environ, il pourrait être retiré chirurgicalement.

Closeup of a woman drinking a glass of water

Que faut-il faire en cas de calcul rénal?

  • Suivre les instructions données par les professionnels de la santé.
  • Boire suffisamment de liquide.
  • Surveiller les signes d'infection rénale, comme la fièvre, les frissons, les sueurs, et l'augmentation de la douleur au dos et à l'abdomen.
  • Prendre les analgésiques prescrits par un professionnel de la santé.
  • Communiquer avec un professionnel de la santé en cas de problème, pour toute question ou si l'état s'aggrave.

Que peut-on faire pour prévenir les calculs rénaux?

Suivre le traitement recommandé par un professionnel de la santé pour tout problème de santé pouvant entraîner la formation de calculs rénaux. Boire beaucoup de liquide chaque jour et s'assurer d'avoir une urine presque transparente. Apporter tout changement alimentaire recommandé par un professionnel de la santé, après l'analyse du calcul en laboratoire. Un médicament pourrait être prescrit pour prévenir la formation d'autres calculs.

Un article sur le sujet a été publié dans le numéro de mai/juin 2013 du Courant et a été mis à jour en mai/juin 2018.

L'information contenue dans cette chronique est fournie par Health Links - Info Santé. Ces renseignements se veulent informatifs et éducatifs et ne remplacent en rien l'évaluation, les conseils, le diagnostic ou les traitements d'un professionnel de la santé. Vous pouvez obtenir de l'information sur la santé auprès de notre personnel infirmier autorisé 24 heures sur 24, sept jours sur sept en communiquant avec Health Links - Info Santé. Composez le 788-8200 ou appelez sans frais au 1-888-315-9257.