Guerir notre systeme des ante banner ad
Le Courant
Abonnement English Suivez:
Photo of three men having a conversation in a restaurantEn équilibre
Le mâle décodé
Les hommes peuvent avoir une meilleure
santé mentale s'ils laissent parler
leurs émotions
Partagez
Share this on Twitter Share this on Facebook Share this via Email

Par Nicole Neault
Mai/Juin 2018

Tout est correct. Je vais bien. Je peux m'en sortir.

Vous avez sûrement déjà entendu cela?

Dans la culture occidentale, on encourage les garçons à être solides, forts et indépendants. On les admire quand ils font face à l'adversité avec courage et audace. Dans la vie, les difficultés sont inévitables quel que soit le sexe, mais les garçons et les hommes qui ont été socialisés selon une mentalité qui accepte ces idéaux peuvent croire que ressentir ou exprimer des sentiments de tristesse, d'inquiétude ou de perte signifie qu'ils sont faibles, vulnérables ou ridicules.

La résilience, l'optimisme et le bien-être mental se développent à partir de la capacité de gérer des difficultés dans la vie, pas en les ignorant. Certains hommes peuvent tenter de cacher ou d'ignorer leurs sentiments et leurs besoins pour se sentir aptes à surmonter ces difficultés, mais en réalité, cette attitude peut compromettre leur santé mentale. Il y a différentes façons pour les hommes de reconnaître et de gérer les émotions et les difficultés sans que cela leur donne un sentiment de fragilité et de vulnérabilité.

Selon la conception traditionnelle de la masculinité, les garçons ne devraient pas se plaindre ni montrer qu'ils ne vont pas bien ou qu'ils sont perturbés. À cause de ces attentes et de la stigmatisation qui entoure les problèmes de santé mentale, les hommes sont cantonnés dans une position où ils doivent souffrir en silence quand ils éprouvent une détresse affective. Des symptômes sérieux peuvent alors être banalisés.

D'ailleurs, des recherches indiquent que certains hommes ne reconnaissent même pas qu'ils souffrent jusqu'à ce qu'une crise éclate. Chercher de l'aide est perçu comme le dernier recours, et lorsque les hommes demandent de l'aide, ils se tournent souvent vers leur conjointe ou une amie plutôt que de consulter un professionnel de la santé ou un psychologue. Les jeunes hommes vont plutôt utiliser la technologie et l'Internet pour trouver des conseils ou de l'information.

Il nous arrive à tous de vivre un certain stress ou même de la détresse à un moment ou l'autre, sans égard au sexe, à l'âge ou à la culture. Même des changements positifs ou des transitions dans la vie peuvent créer du stress, par exemple décrocher un nouvel emploi, acheter une maison, se marier, retourner à l'école ou prendre sa retraite. La façon dont nous traversons ces défis de la vie peut dépendre de notre santé physique, mentale, émotive et spirituelle à ce moment. Le mode de socialisation des hommes peut aussi jouer un rôle dans leur façon de gérer certaines circonstances ou d'y réagir, en particulier s'ils souscrivent aux normes de masculinité qui consistent à supprimer les émotions.

De fait, la suppression des émotions peut accroître le stress et l'humeur négative. La consommation abusive de substances, l'irritabilité, la colère et le retrait social peuvent être des conséquences à long terme du fait d'ignorer ou de minimiser de hauts niveaux de stress. Cet état d'esprit peut altérer la santé mentale et se manifester par une mauvaise santé physique, l'absentéisme au travail et à l'école et une moins bonne qualité des relations et de la participation à la vie. Alors, que doivent faire les gars pour briser ce code?

Voici quelques suggestions.

Communiquer avec d'autres personnes

Pourquoi? Parce que les gens qui ont des relations de confiance avec d'autres, que ce soit avec un membre de la famille, un ami, un collègue de travail ou un voisin sympathique, sont moins susceptibles d'éprouver des sentiments de tristesse ou de solitude, une faible estime de soi et des problèmes d'alimentation et de sommeil. Avoir des liens constructifs avec d'autres personnes peut aussi donner plus de satisfaction et de joie de vivre.

Photo of two older men talking while fishing

Faire de l'activité physique

C'est bon non seulement pour le corps, mais aussi pour l'esprit et l'âme. Il n'y a rien comme une partie de football, une course avec le chien ou une promenade à vélo dans le parc pour diminuer le stress et rendre de bonne humeur. On sait que l'exercice physique améliore le sommeil et la concentration et augmente le niveau d'énergie. De nombreuses études ont aussi démontré que l'exercice peut combattre la dépression et les symptômes de troubles anxieux.

Faire une pause et prendre le temps de se détendre

La façon de se détendre diffère d'une personne à l'autre. Voici quelques excellents moyens de relaxer : écouter de la musique, pratiquer une forme d'art, faire de la photographie, travailler le bois, pêcher. Ne laissez pas les stéréotypes de genre vous empêcher de flâner dans le bain ou de suivre un cours de yoga. La méditation et les exercices de relaxation sont aussi efficaces pour diminuer le stress. Vous pouvez vous adonner à ces activités dans le confort de votre foyer. Rappelez-vous que tout le monde a besoin de diminuer son stress, de se détendre et de se ressourcer.

Rire plus souvent

Le rire libère des substances chimiques qui aident à réduire le stress. Passez du temps avec quelqu'un qui a un bon sens de l'humour.

Réduire ou éliminer la consommation d'alcool et d'autres substances

Ces substances peuvent vous aider à vous sentir bien temporairement, mais à long terme, elles peuvent empirer les choses et mener à des symptômes d'anxiété et de dépression.

Penser à demander de l'aide

N'attendez pas que la vie vous paraisse insoutenable ou hors de contrôle. Cela ne veut pas dire que vous êtes moins viril pour autant. Bien au contraire; il faut du courage et de l'initiative pour demander de l'aide quand vous en avez besoin. Tout le monde a besoin de divers outils pour gérer les différentes situations qui se produisent dans la vie. Parfois, cela signifie qu'il vaut mieux demander conseil pour résoudre le problème.

Photo of a happy father holding his child

Chercher le positif

Facile à dire, mais pas aussi facile à faire. Des recherches indiquent que certains d'entre nous ont une tendance innée à être plus optimistes que d'autres. Mais nous pouvons tous travailler à entretenir une mentalité positive.

Éprouvez de la gratitude

Chaque jour, prenez le temps de penser à des choses positives dans votre vie. La pleine conscience est un autre moyen d'apprendre à vivre dans le moment présent et de profiter davantage de chaque expérience. Reconnaissez vos forces et vos talents et servez-vous-en comme tremplin quand la vie devient difficile. La reformulation des difficultés en possibilités peut aussi apporter un sentiment de satisfaction.

Nous voulons tous nous épanouir et réussir notre vie. La façon dont les hommes ont été socialisés les incite parfois à réagir avec une attitude de combat ou de fuite dans des situations où ils se sentent stressés, vulnérables ou menacés. On doit faire comprendre aux garçons et aux hommes qu'ils sont d'abord des êtres humains. Être un homme signifie aussi avoir des émotions et des besoins, et c'est bien de parler de soi ou de demander de l'aide. Cette attitude favorise la santé et la vitalité de notre famille, de notre communauté et de la société en général.

Nicole Neault est une facilitatrice en promotion de la santé mentale auprès de la Région sanitaire de Winnipeg.

Cette chronique a été publiée pour la première fois dans le numéro de l'été 2015 du Courant.