Guerir notre systeme des ante banner ad
Le Courant
Abonnement English Suivez:
Photo of a little girl with a plate of vegetablesManger sainement
Les enfants et
les aliments

Le nouveau guide offre des conseils sur l'alimentation des enfants de un à cinq ans
Partagez
Share this on Twitter Share this on Facebook Share this via Email

Par Holli Moncrieff
Nov./Déc. 2017

Grâce à une nouvelle ressource publiée par Enfants en santé Manitoba, les repas en famille n'ont pas à être un combat.

Nourrir votre enfant de un à cinq ans est un guide complet et facile à lire conçu pour vous aider à éviter de deviner comment nourrir les jeunes enfants. Il fait suite à un guide antérieur intitulé Nourrir votre bébé de six mois à un an. Les deux guides sont disponibles en ligne et en version imprimée.

« Nous travaillons beaucoup avec les mères, et elles ont toujours des questions sur l'alimentation de leurs enfants », dit Susan Wehrle, nutritionniste en santé publique à l'Office régional de la santé de Winnipeg.

« Ce guide a pour but de fournir des réponses. »

Entre autres choses, le guide comprend des suggestions pour des repas et des collations santé, comment faire participer les enfants à la planification des repas, comment prévenir l'étouffement et les contaminations alimentaires, et comment aider les enfants à savourer une variété d'aliments, y compris les légumes et les fruits.

De façon générale, le guide encourage les parents à offrir aux enfants des aliments et des boissons à des heures régulières tout au long de la journée. Ils devraient prévoir trois repas et jusqu'à trois collations par jour. Les enfants plus jeunes ont un petit estomac et doivent manger souvent.

Mais que se passe-t-il quand un parent se heurte à un mangeur capricieux - un enfant qui refuse de manger ce que ses parents veulent ou n'aime pas la nourriture qu'on lui offre?

Wehrle entend souvent les plaintes des parents au sujet des enfants qui font la fine bouche, mais dit qu'il est courant que certains enfants soient plus prudents avec les aliments que d'autres.

« Les parents peuvent se décourager en pensant que leur enfant est un mangeur capricieux, mais cela peut prendre jusqu'à 12 ou 14 fois avant que l'enfant ne se familiarise avec un nouvel aliment et décide de le manger », dit-elle.

En ce qui concerne les habitudes alimentaires des enfants, il est important de se rappeler que le parent et l'enfant ont tous deux un rôle à jouer en ce qui concerne l'heure des repas.

« Le rôle du parent ou de la personne qui s'occupe de l'enfant est de servir régulièrement des repas et des collations nutritifs, mais les enfants doivent décider s'ils vont manger et la quantité qu'ils vont manger », dit Wehrle. Tu dois faire confiance aux enfants pour prendre ces décisions. »

Faire confiance aux enfants pour savoir la quantité de nourriture et du moment où ils vont manger peut être difficile pour les parents, qui sont souvent nerveux ou contrariés lorsque leurs enfants refusent de manger, explique Wehrle.

« Les parents ont du mal à accepter qu'il soit normal d'offrir de la nourriture et de laisser un enfant la refuser. Il est difficile de faire confiance à l'enfant pour manger, dit-elle. Mais quand nous essayons de contrôler la quantité de nourriture qu'un enfant mange, ça devient une lutte de pouvoir. »

Wehrle conseille également aux parents de ne pas s'enfermer dans l'idée que leur enfant est un mangeur capricieux. « Éventuellement, les enfants intérioriseront ce message et croiront qu'ils le sont », dit-elle. Il est également important de se rappeler que la recherche révèle que les comportements alimentaires difficiles cesseront d'eux-mêmes, à condition que les parents n'utilisent pas de pression ni de chantage, ou n'aient pas trop de règles sur l'alimentation.

Un piège courant pour les parents est de préparer des repas séparés pour l'enfant.

« Parfois, nous entendons parler d'aliments étiquetés comme des "aliments pour enfants", qui sont souvent des aliments transformés. Mais les enfants peuvent manger la même nourriture que les adultes. Une bonne nourriture pour les adultes est une bonne nourriture pour les enfants », dit Wehrle. Il est également important de se rappeler que les « repas pour enfants » dans les magasins et les restaurants sont souvent chargés de sel et de sucre, dit-elle.

Offrir des aliments nutritifs inclus dans Bien manger avec le Guide alimentaire canadien et laisser les enfants prendre le contrôle de ce qu'ils mangent élimine le conflit des repas et rend les repas plus agréables. Cela peut exiger beaucoup de patience de la part des parents, mais Wehrle croit que cela en vaut la peine.

« Les enfants doivent apprendre à connaître leur propre appétit et à savourer de bons aliments par une exposition sans contrainte. Cela fait partie de l'apprentissage pour naviguer dans le monde », explique-t-elle.

Photo of a plate of healthy food

« Nous avons tous besoin de pouvoir décider quand, quoi et quelle quantité nous allons manger. »

Wehrle dit qu'il est également important d'éviter de catégoriser les aliments.

Le fait d'étiqueter les aliments comme « mauvais » ou « interdits » peut faire en sorte qu'un enfant en veuille davantage, alors que le fait d'appeler les aliments plus sains » ou « bons pour la santé » ne les rendra pas plus attrayants pour les enfants.

« Il est important de donner le bon exemple. Les enfants apprennent des habitudes alimentaires saines en observant leurs modèles de comportement. Ils apprennent à manger des aliments sains au fil du temps, mais s'ils sont à une fête d'anniversaire, ils devraient avoir le droit de manger du gâteau », explique Wehrle.

Bien que les enfants grandissent et aient besoin d'une bonne nutrition, il est normal que leur appétit fluctue d'un jour à l'autre et d'un repas à l'autre.

Par conséquent, il est utile d'offrir aux enfants une plus petite quantité de nourriture pour commencer à l'heure des repas. Ils sont libres d'en demander plus. À mesure que les enfants vieillissent, ils doivent se servir eux-mêmes, dit Wehrle.

« Quand un enfant est jeune, il y aura un peu de gaspillage de nourriture, mais les parents s'habitueront rapidement aux fluctuations de l'appétit de leur enfant. »

Au fur et à mesure que les enfants grandissent, ils ont besoin de conseils pour établir une relation de confiance avec la nourriture et l'alimentation. Pour les enfants, les heures de repas sont un moyen d'en apprendre davantage sur les choix alimentaires sains, les bonnes manières, les habiletés sociales et les valeurs familiales.

« Concentrez-vous sur l'occasion plutôt que sur la nourriture. L'accent peut être mis sur la conversation : Qu'as-tu fait aujourd'hui? Comment était ta journée? »

Encouragez tout le monde à partager leurs expériences de la journée », dit Wehrle. Soyez flexible et ajustez les horaires pour prendre le temps de manger et de passer du temps ensemble. »

Des études démontrent que le fait de manger des repas ensemble est lié à de meilleurs choix alimentaires et de meilleures notes à l'école.

Holli Moncrieff est une rédactrice de Winnipeg.

Où se procurer les guides

Nourrir votre enfant de un à cinq ans est disponible en ligne à l'adresse suivante : https://www.gov.mb.ca/healthychild/healthybaby/
hb_feeding1to5years_fr.pdf

Nourrir votre bébé de six mois à un an est disponible en ligne à http://www.gov.mb.ca/healthyliving/hlp/docs/nutrition/
feeding.fr.pdf

Des exemplaires imprimés du guide sont disponibles dans les bureaux de santé publique et aux groupes Bébés en santé et Un départ en santé. Vous pouvez également obtenir un exemplaire imprimé en remplissant le bon de commande des ressources d'information sur la santé sur le site Web de Santé Manitoba à www.gov.mb.ca/health/jmc/

Au Manitoba, les parents peuvent converser avec une diététiste professionnelle sans frais en composant le numéro 204-788-8248 ou le numéro sans frais 1-877-830-2892.