Guerir notre systeme des ante banner ad
Le Courant
Abonnement English Suivez:
Photo of a doctor holding a tabletNouvelles de la région
Le programme de Sciences cardiaques attire les éloges
Partagez
Share this on Twitter Share this on Facebook Share this via Email

Le Courant
Nov./Déc. 2017

L'Office régional de la santé de Winnipeg accueille avec joie les résultats publiés par l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) concernant la qualité des soins cardiaques au pays.

Le Centre cardiaque de l'Hôpital Saint-Boniface, Région sanitaire de Winnipeg, est l'un des centres de santé faisant le plus grand nombre d'interventions cardiaques au Canada et fait partie des meilleurs au pays pour tous les indicateurs de qualité des soins - avec des résultats particulièrement impressionnants en matière de chirurgies cardiaques.

« Aujourd'hui, le rapport de l'ICIS confirme la qualité des soins que les Manitobains reçoivent, et continueront de recevoir, à l'Hôpital Saint-Boniface », a déclaré M. Kelvin Goertzen, ministre de la Santé, des Aînés et de la Vie active du Manitoba. « Les Manitobains devraient être fiers du succès du programme cardiaque et de ses taux qui s'améliorent sans cesse, car ces résultats reflètent la grande qualité des soins axés sur le patient et de l'expérience vécue par les patients. »

Le rapport de l'ICIS présente les taux de mortalité et de réadmission après les interventions coronariennes percutanées (ICP), les pontages aortocoronariens (PAC) et les remplacements valvulaires aortiques (RVA); ces résultats pour l'ensemble du Canada sont disponibles en ligne.

Les taux enregistrés pour la Région sont meilleurs que la moyenne nationale pour tous les indicateurs, et les meilleurs au Canada pour les PAC et pour les RVA.

Le rapport de l'ICIS indique que les catégories choisies représentent des informations de haute qualité et significatives pour la communauté des soins cardiaques au Canada. Les données sont recueillies et publiées en vue d'éclairer les initiatives d'amélioration de la qualité des équipes de soins partout au pays.

« La Région présente quelques-uns des meilleurs taux au pays malgré la complexité des patients que nous traitons », explique le Dr Ross Feldman, directeur médical du Programme des sciences cardiaques de l'ORSW. « Nous pratiquons environ cinq pour cent de toutes les interventions coronariennes percutanées (ICP) au Canada et nous figurons au deuxième rang quant aux critères les plus inclusifs de tout le pays pour ces procédures. »

L'Hôpital Saint-Boniface a enregistré l'un des plus faibles taux de mortalité du Canada après des PAC et des RVA depuis les dernières années, ajoute le Dr Feldman. Le Programme des sciences cardiaques du Manitoba compte également les plus bas taux de réadmission suivant ces interventions.

« Ces progrès mettent en évidence les efforts déployés par toute l'équipe des sciences cardiaques, depuis les soins et aiguillages des cardiologues, en passant par les évaluations préopératoires faites par les infirmières et infirmières praticiennes, les soins préopératoires des anesthésistes cardiaques et des équipes cliniques pendant la chirurgie ainsi que les multiples disciplines de l'unité des soins intensifs et de l'aile postopératoire contribuant au rétablissement du patient et à la planification du congé de l'hôpital », explique le Dr Rakesh Arora, directeur du département de chirurgie du Programme des sciences cardiaques.

« Nos taux de réadmission suivant ces interventions demeurent faibles, mais nous continuons de travailler sans relâche à améliorer le processus de transition chez nos patients en prévision de leur retour à la maison. Notre but n'est pas seulement la survie du patient après sa chirurgie cardiaque, mais aussi son rétablissement rapide. »

« Nous devrions être fiers de ces résultats, qui reflètent les bénéfices provenant de l'investissement à long terme dans le Centre cardiaque de l'Hôpital Saint-Boniface, qui a permis de recruter et de conserver certains des meilleurs chirurgiens cardiaques, anesthésistes cardiaques et cardiologues, tous travaillant en collaboration afin d'améliorer la santé cardiaque des Manitobains », explique la Dre Colette Seifer, directrice du département de cardiologie du Programme des sciences cardiaques.