Guerir notre systeme des ante banner ad
Le Courant
Abonnement English Suivez:
Photo of a toddler holding her ears in painConseils d'une infirmière
Otite
Comment réduire le risque que votre
enfant en contracte une
Partagez
Share this on Twitter Share this on Facebook Share this via Email

Diana Doyle-Zebrun
Nov./Déc. 2017

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les nourrissons et les tout-petits semblent plus susceptibles de contracter des otites à l'automne et en hiver?

Il s'avère qu'il y a une très bonne raison pour laquelle les enfants âgés de six mois à trois ans sont plus susceptibles d'avoir des otites à cette période de l'année. Il y a aussi des mesures que vous pouvez prendre pour aider à protéger votre enfant d'en contracter une.

Avant de vous donner des conseils utiles, examinons pourquoi les jeunes enfants ont tendance à être plus vulnérables aux otites que les adultes.

La source du problème est la trompe d'Eustache, le canal qui relie l'arrière de la gorge à l'oreille moyenne, juste derrière le tympan. Comme vous pouvez vous y attendre, les trompes d'Eustache d'un enfant sont beaucoup plus courtes que celles d'un adulte. Les infections bactériennes et virales sont habituellement plus fréquentes à cette période de l'année, et lorsqu'un jeune enfant en contracte une, il est beaucoup plus facile pour les microbes de passer de l'arrière de la gorge à l'oreille moyenne par les trompes d'Eustache.

C'est là que les vrais problèmes commencent.

Lorsqu'un enfant souffre d'une otite, il éprouvera toute une gamme de symptômes, y compris douleur, fièvre, difficulté à dormir, troubles de l'équilibre et difficulté à entendre les sons faibles. Les otites peuvent également provoquer des épanchements de liquide dans l'oreille. Bien que tous les jeunes enfants soient vulnérables aux otites, certains sont plus à risque que d'autres. Par exemple, les bébés qui boivent au biberon ou dans une tasse alors qu'ils sont en position couchée sont sujets aux otites. Il en va de même pour les enfants exposés à la fumée de cigarette, qui ont des allergies ou qui fréquentent la garderie (les garderies ont tendance à avoir beaucoup d'enfants qui peuvent facilement propager le rhume). Les bébés allaités sont moins à risque parce qu'ils ont des anticorps transmis par la mère qui aident à combattre les otites.

Si votre enfant souffre d'une otite, il est recommandé de l'amener chez votre professionnel de la santé si les symptômes comme la douleur et la fièvre sont graves, s'ils durent plus de 24 heures ou si votre nourrisson est âgé de moins de six mois ou s'il demeure difficile et irritable après une infection respiratoire comme un rhume ou une grippe. Vous devriez toujours consulter un professionnel de la santé si vous remarquez un écoulement de liquide, de pus ou de sang de l'oreille.

Une fois sur place, vous et le professionnel de la santé qui soigne votre enfant déterminerez le meilleur traitement. Si votre enfant est modérément ou gravement malade et qu'il a une forte fièvre de plus de 39oC, le professionnel de la santé peut lui suggérer des antibiotiques. Si les symptômes ne sont pas graves, on peut vous demander de surveiller votre enfant pendant 48 à 72 heures pour voir si l'otite disparaît sans antibiotiques.

Il est important de se rappeler que le professionnel de la santé qui soigne votre enfant ne prescrira un antibiotique que si l'otite semble être causée par une infection bactérienne plutôt que par un virus.

Les antibiotiques sont efficaces contre les infections causées par des bactéries comme le pneumocoque ou l'haemophilus influenza, mais inutiles contre les infections virales comme celles causées par le rhume ou la grippe.

Les antibiotiques ne devraient pas être prescrits inutilement parce qu'ils peuvent rendre les bactéries résistantes et favoriser le développement de « superbactéries ». Donner à votre enfant un antibiotique dont il n'a pas besoin peut lui aussi causer d'autres problèmes, comme une réaction allergique, une éruption cutanée ou des maux d'estomac.

Comme nous l'avons déjà mentionné, vous pouvez prendre certaines mesures pour réduire le risque que votre enfant contracte une otite. Par exemple :

  • Assurez-vous que tous les membres de votre famille âgés de plus de six mois reçoivent un vaccin contre la grippe. De plus, les vaccins antipneumococciques sont recommandés pour les enfants de deux mois. Ces vaccins aideront à vous protéger, vous et votre famille, contre la grippe et les virus pneumococciques (pneumonie, méningite) qui peuvent causer des otites.
  • Pratiquer une bonne hygiène des mains : les germes se propagent souvent par contact physique. Le fait de vous laver les mains et celles de vos enfants aidera à limiter la propagation des germes et à réduire les risques d'infection par le rhume ou la grippe.

Enfin, un dernier conseil : si votre enfant se plaint d'un mal d'oreille et que vous ne savez pas trop quoi faire, n'hésitez pas à communiquer avec Health Links-Info Santé. Des infirmières sont disponibles pour répondre à vos questions à toute heure du jour ou de la nuit en composant le 204-788-8200 ou le numéro sans frais au 1-888-315-9257.

Diana Doyle-Zebrun est infirmière autorisée et gestionnaire des initiatives cliniques et de la qualité à Health Links — Info Santé, un service téléphonique d'information sur la santé au centre provincial des personnes-ressources en santé (PHCC) du Centre de santé Misericordia. Cet article a été publié dans le Winnipeg Free Press le vendredi 27 octobre 2017.